01/05/2013 - Testé pour vous… Le tir à l’arc

Catégorie : Niort MaVille Publication : mardi 1 octobre 2013 Écrit par Super User


Précision. Il faut tirer environ 5 000 flèches avant d’avoir une gestuelle parfaite.© Laura Diacono

 

Quand on pense au tir à l’arc, on a tous en tête l’image des Indiens qui encerclent Lucky Luke. Mais les arcs d’aujourd’hui ne sont plus faits d’un simple bout de bois et d’une corde. La maîtrise de cet instrument est même devenue une discipline olympique à part entière. Rencontre avec Nadine Sechet, présidente des Archers Niortais.
Son choix

 

La concentration
« J’ai commencé le tir à l’arc en 2004, j’avais 39 ans. cela faisait quelques années que j’emmenais mon fils et ma fille à leurs entraînements et à leurs compétitions de tir. À force, on rencontre les mêmes personnes, on sympathise et on se dit « pourquoi pas moi ? » Je faisais déjà un peu de sport, notamment de la course à pied. Mais c’était simplement pour du loisir, jamais pour de la compétition. J’ai aussi fait un peu de roller. le tir à l’arc implique une grande concentration, cela permet de se vider la tête des soucis du quotidien. »

 

Sa progression

Longs entraînements
« On ne devient pas un bon archer du jour au lendemain. Même quand on s’entraîne juste pour le loisir, il faut une certaine précision dans le geste. On travaille sur la distance, la taille du blason mais aussi sur la puissance de l’arc. c’est répétitif mais c’est justement ce qui fait tout l’intérêt de la discipline, il n’y a que comme ça que l’on peut progresser. certains disent que le tir n’est pas un sport mais pour se maintenir en forme, il faut un entretien physique régulier : du gainage, de la course mais aussi un peu de musculation. »

 

Son matériel

200 euros environ
« dans notre club, on prête tout le matériel à nos adhérents mais certains préfèrent acheter le leur. il y en a pour 200 euros environ. il faut bien évidemment un arc, des flèches et un carquois pour les ranger. côté confort, il vaut mieux avoir un protège bras et une palette : c’est un petit morceau de cuir qui sert à protéger les doigts car, à force de tirer sur la corde, cela peut devenir douloureux. Pour bien choisir son arc, il faut savoir quelle puissance on veut lui donner. Plus les branches seront dures, plus la puissance de tir sera grande. »

 

Son club

Femmes bienvenues
« le tir à l’arc est un sport encore peu répandu. aux archers Niortais, on a environ une centaine de licenciés. Si, au niveau des âges, c’est assez hétérogène, il n’y a pas beaucoup de femme, même si cela s’améliore depuis quelques années. Mais je pense que ce phénomène est commun à pas mal de disciplines. Pour les adultes, une inscription à l’année coûte une centaine d’euros. Tout dépend si l’on fait de la compétition ou non. Nous avons aussi des sessions d’entraînement pour les enfants. »

 

43 rue de Massujat
05 49 24 15 28

source : http://www.niort.maville.com

 

Affichages : 2409